Hervé Robbe

  • Performer (choreography)

Biography

Chorégraphe

Né à Lille en 1961, Hervé Robbe a reçu principalement l’enseignement de Mudra, l’école de Maurice Béjart à Bruxelles. Il débute sa carrière d’interprète en dansant le répertoire néo-classique puis collabore avec différents chorégraphes contemporains.

En 1988, Hervé Robbe commence ses premières chorégraphies et il est remarqué grâce à l’Histoire courte des enfants de la place Hébert. Il fonde Le Marietta Secret et enchaîne les créations: Ignudi Ignude (Théâtre de la Bastille), Antichambre (Biennale nationale de Danse du Val de Marne), Solo pour Nijinsky (Théâtre 14) et Flowers for Madam (Festival Danse à Aix) pour la seule année 1989. Il s’inspire des principes de l’esthétique baroque pour créer Appassionata en 1990 au CNDC d’Angers, et de la vie en Espagne pour En espérant l’éclipse (Festival de Lille 1991).

Hervé Robbe conçoit sa compagnie comme un lieu d’échanges. C’est ainsi qu’il associe d’autres artistes à l’élaboration de ses pièces: De humani corporis fabrica est dansée sur une composition de Costin Miereanu (Festival d’Avignon 1992), Cécile Le Prado met en forme les univers sonores de Id. (1995) et de V.O. (1996-97), mais l’œuvre la plus exemplaire dans ce domaine est sans doute Factory co-signée avec le sculpteur gallois Richard Deacon (La Ferme du Buisson 1993).

Le chorégraphe franchit régulièrement les frontières de la France soit en répondant à l’invitation d’autres compagnies comme le Ballet Rambert (Hiding game 1991) ou la Batsheva Dance Company (Matériaux de voyages 1993), soit en initiant ses propres projets comme le duo Flowing along qui est créé en 1994 à Budapest à la demande des interprètes Anne-Karine Lescop et Fabrice Ramalingom. En 1996 et 1997, Hervé Robbe travaille au projet V.O. chorégraphié pour trois groupes d’interprètes de nationalités différentes: V.O. Brest pour le Marietta Secret, V.O. Mito commande de l’ATM Dance Company (Japon) et V.O. US.

A l’évidence, la qualité d’Hervé Robbe est de constamment renouveler son écriture chorégraphique tandis que ses pièces proposent des articulations autour de problématiques liées à la perception du corps, de l’espace scénique et de sa hiérarchisation. Interroger l’espace de représentation est une façon pour lui d’interroger la réalité.

En 1997, Hervé Robbe invite Wally Cardona à composer une pièce pour les danseurs de sa compagnie. Pour mener plus loin l’échange, les danseurs du chorégraphe américain sont également associés au projet et les répétitions se déroulent successivement à Brest et à New York. La même année Hervé Robbe est lui-même l’invité du Ballet de l’Opéra national de Lyon pour lequel il chorégraphie Miss K. dans le cadre d’une soirée Mozart.

En 1998, la compagnie crée Bye see you next… no more sur fond de musique “techno”.

De la Ferme du Buisson au Quartz de Brest où Hervé Robbe a été créateur associé pour trois ans (1995-1998), le Marietta Secret trouve des assises pour développer ses projets. La compagnie est subventionnée par le Ministère de la Culture depuis 1989 et mécénée par la Fondation Paribas depuis 1995, qui devient en 2000 la Fondation BNP Paribas.

Hervé Robbe a reçu la Bourse Léonard de Vinci en 1989, la Bourse Villa Médicis Hors-les-Murs en 1991 et le prix SACD Nouveau Talent Danse en 1995.

En 1999, Hervé Robbe est nommé directeur du Centre Chorégraphique National du Havre Haute-Normandie. Au sein de cette nouvelle structure, il crée les projets Polaroïd, Origami et recrée Factory.

En 2000, création d’un projet sur le thème de la maison associant création chorégraphique, création musicale et création audio-visuelle Permis de construire — Avis de démolition.

En 2001, création d’une forme chorégraphique conçue comme un “work in progress” In between Yellow suite.

[ii-10]

Features

    • Music: Maurizio Squillante
    • Libretto: David Haughton, Fabio Squillante
    Ascoli Piceno • Genoa • Metz • Meylan • Perugia • Rome • Taranto • Turin
Page bio@robbe_he generated by litk 0.600 on Thursday, September 28, 2017. Development & maintenance: DIM.