17 décembre 2012

À la (re)découverte de L’Enfant des glaces

Un Électr’opéra de Zack Settel et Pauline Vaillancourt, jeudi 28 février, 1e et 2 mars 2013 à 20h, au Gesù

Montréal, le lundi 17 décembre 2012 — Chants Libres, en codiffusion avec les festivals Montréal en Lumière et Montréal/Nouvelles Musiques propose au public montréalais de (re) découvrir une œuvre maîtresse de son répertoire, à l’affiche pour 3 soirs seulement au Gesù, les 28 février, 1e et 2 mars 2013 à 20h.

Invitée en résidence par le Musée d’art contemporain de Montréal en septembre 2000, Pauline Vaillancourt s’est inspirée d’un fait réel pour créer ce spectacle métaphorique sur le double et le passage du temps. Deux courts poèmes de De Nerval et de Quevedo traduits en arménien, japonais, perse, russe, finnois et pular deviennent des matériaux sonores modifiés et fragmentés. La vidéo de Yves Labelle, projetée sur un écran d’eau, supporte la scénographie comme décor surréaliste.

«Victime d’un sacrifice rituel dans les Andes il y a 500 ans, un enfant inca, trouvé dans un état de conservation quasi parfaite, me questionne sur l’état de notre monde: son sacrifice a-t-il servi à notre qualité de vie? (…) Avec L’Enfant des glaces, nous commençons le travail d’expérimentation sonore en direct. On découvre de nouvelles façons de bouger, de chanter, et d’interpréter les émotions contenues dans le canevas très précis que je donne aux créateurs qui m’accompagnent dans cette démarche. Un opéra traité et perçu comme un tableau abstrait.»

Pauline Vaillancourt, Extrait du livre Chants Libres * 20 ans de créations (2011)

Diane Ouellet, communications Chants Libres: 514-841-2642 diane@chantslibres.org

Page nouv@10060 générée par litk 0.600 le jeudi 28 septembre 2017. Conception et mise à jour: DIM.