Ne blâmez jamais les bédouins

Opéra de chambre
  • Musique: Alain Thibault
  • Livret: René-Daniel Dubois
  • Mise en scène: Joseph Saint-Gelais

Résumé

Au milieu du Grand Désert d’Australie, un monstre hideux mais myope, Flip, s’approche d’une jeune cantatrice italienne, Michaëla, attachée à une voie ferrée, au pied d’une haute falaise. Sur une corniche de ladite falaise, un jeune Teuton, Weulf, observe la scène, desespéré.

De chaque extrémité de la voie ferrée, nous parviennent les communications radio que s’échangent les équipes s’affairant autour de deux trains militaires, Père Noël et Staline, qui vont foncer l’un vers l’autre, dans le cadre de l’opération Goliath et Goliath. Père Noël devient fou et son escorte d’hélicoptères, Patrol South Belvedere, refusant de le stopper comme l’ordonne leur quartier général, Lutin Vert, qui a été informé de la présence de Flip et Michaëla sur la voie, décident de l’escorter en grande pompe vers la victoire.

Brûlés par le soleil hallucinant, Michaëla, Flip et Weulf se fondent en un seul personnage, La Bête, à laquelle se heurteront les trains et les hélicoptères.

Page prod@bedouins.synopsis générée par litk 0.600 le jeudi 28 septembre 2017. Conception et mise à jour: DIM.